Voyages sur-mesure en Inde

Chennai

Présentation

Le Tamil Nadu est, à notre sens, la destination la plus fascinante de l’Inde. La grandeur et la beauté de ses monuments ainsi que la diversité de ses sites et de ses habitants en font un lieu unique.

Un séjour dans la région de Chennai Madras sera gravé dans vos souvenirs et rarement inégalé tant il y a à voir et à faire dans cet état si  riche. 

Bref résumé historique

Le Tamil Nadu n’existe officiellement que depuis le depuis 1968 soit près de 20 ans après l'indépendance du pays. Mais il est en fait habité depuis la préhistoire.

Trois grandes dynasties hindoues ont marqué le territoire depuis l’époque antique : Les Cholas, les Pallavas et Les Pandya. Des échanges commerciaux avec les grecs et romains par voies maritimes sont connus. 

Alors que les musulmans tentent d’envahir toute l’Inde, les territoires tamouls s’allient au Royaume hindou des Vijayanagar.(Hampi, Karnataka) et ça a marché..

C'est l’une des raisons pour lesquelles le patrimoine historique et religieux du Tamil Nadu est si riche. Avec la East India company, l’Etat tombera plus tard sur l'influence britannique jusqu'à l'Indépendance. Ils le renomment “La présidence de Madras”.

Que voir dans la région de Chennai ?

Chennai Madras

Anciennement appelé Madras, c’est la capitale du Tamil Nadu.

Chennai Madras était à l’origine un simple village de pêcheurs (Madraspattinam) mais quand les britanniques établissent le siège de la East India Company en 1639, la ville devient un port très important.

Chennai devient un enjeu important pour la rivalité franco-britannique au 18ème siècle, et les français raseront la ville deux fois avant de la rendre aux anglais.

En visite à Chennai Madras, vous pourrez admirer le Fort Saint George qui servait à accueillir la garnison qui défendait la ville; Le bâtiment accueille aujourd’hui les services administratifs de la ville. 

Vous retrouverez ici l'aéroport international de Chennai, qui permet aussi de rélier Delhi ou Bangalore par avion.

La basilique et le mont Saint Thomas.

Cette église du 19ème siècle en l’honneur du saint apôtre est un magnifique exemple d’architecture néo-gothique. Il est dit que le Saint Thomas serait venu en Inde en l’an 52 pour convertir les populations juives locales.

Sa tombe serait dans la basilique et lui serait mort au mont Saint Thomas qui se trouve juste dans la ville. C’est aujourd’hui un lieu de pèlerinage chretien important pour les indiens.

La Marina Beach ou Besant Nagar Beach

Il s’agit de la deuxième plus grande plage urbaine au monde. Avec ses 13km de long vous aurez de quoi vous relaxer, admirer le coucher du soleil ou vous restaurer dans l’un des nombreux restaurants. Sans doute l’endroit le plus agréable de la ville. 

Chennai Madras ne fait peut-être pas partie des villes les plus charmantes d’Inde comme Delhi ou Bangalore, mais elle est culturellement riche  et peut être très agréable à parcourir si l’on veut partager des expériences humainement riches. 

On considère que Chennai est le berceau de la nourriture d’Inde du Sud. C’est donc le bon endroit pour déguster les spécialités tamoules. En plus de cela , étant en bord de mer, les poissons et fruits de mers sont succulents. 

Sachez également que Chennai est la capitale des films Mollywood (M comme Madras). Le sud de l’Inde est un très grand producteur de films et produit même plus que Bollywood. Ces films ont la réputation d’être très dramatiques et peuvent donc nous faire sourire à certains moments. 

Profitez également de votre passage à Chennai pour aller voir un spectacle de  Bharata Natyam dans la fondation de Kalakshetra. Cet art dansé très codifié était à l’origine pratiqué par des devadasi (des jeunes femmes courtisanes dévouées à dieu).

Aujourd’hui, le Bharata Natyam est devenu l’une des huit danses classiques de l’Inde, et certainement la plus célèbre.

Les temples Dravidiens

Madurai

Madurai, ville très aimée et traditionnelle qui s’organise autour du plus grand temple d’Inde.

Meenakshi en impose avec ses quatre Gopurams (tours) de toutes les couleurs qui affichent plus de 30000 personnages différents. Il attire chaque jour, des milliers de visiteurs et est dédié à la déesse épouse de Shiva, Minakshi.

Plusieurs fois par jours, la statue de la déesse est sortie de son autel et est promenée dans tout le complexe accompagnée de musiciens et même un éléphant et un chameau. 

Chaque soir, se déroule la cérémonie du coucher ou l’idole de la statue de Shiva va rejoindre cette de la femme Meenakshi.

Juste à côté, il y a le marché des tailleurs aussi appelé le Temple Bazaar car installé au cœur des ruines d’un ancien temple. C’est un lieu très atypique et au frais car légèrement en sous sol. 

Un peu plus excentré, vous pouvez visiter le musée de Gandhi qui retrace le combat du pays pour son Indépendance. C'est très intéressant de découvrir une histoire d’un point de vue oriental par contre les tableaux sont en anglais alors il vous faut de bonnes bases pour bien comprendre. La pièce phare du musée est le linge que portait le Mahatma au moment de sa mort.

Chidambaram

Ce temple très spécial a une importance toute particulière car c’est à cet endroit même que le dieu Shiva aurait effectué sa danse cosmique.

Pour la petite histoire, Chidambaram était alors une forêt de Tillais. La gardienne de la forêt, qui n’était autre que Sakti (la femme de Shiva)  le mit au défit.

Mais hélas pour elle, Shiva effectua des mouvements si provocants qu’une femme honnête ne pourrait les reproduire sans paraitre elle-même indécente. Shiva remporte donc la compétition. 

Chidambaram est absolument magnifique. Il se compose de belles tours flanquées de nombreux personnages mythologiques peints de couleurs éclatantes.

Même si il est plus petit que celui de Madurai , il est plus facile de l’admirer car l’espace autour est plus grand et l'on peut prendre du recul. Il ouvre chaque jour à 16h30 et le lieu s’anime de toute part.

Mamallapuram

Mahabalipuram (ou Mamallapuram) est une ville musée que l’on qualifie de berceau de l’architecture. 

Face au bord de mer, le temple du Rivage résiste depuis le 7ème siècle. A quelques centaines de mètres de là, se dresse « la descente du Gange », le grand bas relief au monde.

En continuant, vous tomberez sur les cinq Rathas qui sont des sanctuaires en forme de chariots taillés dans des pierres monolithiques. Ils furent une source d’inspiration pour de nombreux temples du sud de l’Inde.

Kanchipuram

Kanchipuram fut la capitale de nombreuses dynasties importantes dont les Chollas, les Pallavas et les Vijayanagar.

La ville de « Kanchi » fut à son apogée entre le 6ème et le 8ème siècle, mais il ne reste qu’un vaste complexe de temples de cette époque. Kailasanatha et Ekambareshvara en sont les plus importants et les plus vastes de nos jours. 

Rameshwaram

Rameshwaram est une île mais ce ne fut pas toujours le cas. Le petit morceau de terrain fut coupé de l'Inde lors d’un typhon au 15ème siècle.

Il s’agit de l’un des quatre lieux sacrés de l’Hindouisme. Le dieu Rama y aurait demandé pardon pour ses péchés commis lors de la conquête du Lanka.

L’île est aujourd’hui rattachée à un pont, le temple qui s’y trouve est tout simplement époustouflant ! Bonne visite !

Tanjore

Le complexe de Brihadesvara est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO et vous comprendrez pourquoi dès que vous l'apercevez.

Ici, pas de couleurs, juste un immense temple de pierre de sable dominant les rizières du delta de Kaveri.

Le sanctuaire est entouré de nombreux vestibules, une immense statue du dieu taureau nandi trône dans la deuxième cour et le complexe possède le plus grand lingam (symbole de la virilité de Shiva) de toute l’Inde.

Darasuram et Gangaikondacholapuram

Darasuram fait partie du même groupe de temples de Thanjavur avec celui de Gangaikondacholapuram.

Darasuram fut construit par le Roi Raja 2 de la dynastie des cholas. Même si négligé pendant plusieurs siècles, celui-ci reste un superbe exemple de l’architecture Chola.

Gangaikondacholapuram fut quant à lui construit par le fils de Raja Rajas, Rajendra. Il rivalise parfaitement avec la magnificence du temple de Thanjavur. 

Il est tout à fait possible de faire un arrêt furtif sur votre route entre Tanjore et Trichy.

Trichy

Il y a deux temples dans la ville de Trichy. L’un trône au cœur de la ville au sommet d’un rocher : il s’agit du Rock fort.

Après avoir gravi plus de 450 marches, vous pourrez admirer une superbe vue sur la ville. Petite touche sympathique, un éléphant peut vous bénir à l’entrée du temple (c’est le cas pour beaucoup de temples du sud de l’Inde). Il récoltera lui-même votre monnaie et posera sa trompe sur votre tête.

Un peu plus loin, sur l’île fluviale de Srirangam, déambulez dans le Sri Ranganatha Swami dédié à Vishnu. Cet immense monuments jouit de 21 tours dispersées sur une grande partie de la ville.

Malheureusement une bonne partie n’est pas accessible aux personnes non Hindoues mais la visite vaut le détour ne serait ce que pour l’ambiance qui y réside.

Pondichéry le comptoir français

Son nom officiel (en tamoul) est devenu Puducherry en 2006. Elle est aussi connue comme La Côte d’Azur de l’Est.

En plus de la langue française, les autres langues officielles sont: l’anglais, le télougou, le malayalam et le tamoul.

Le quartier français s’appelle la ville blanche et le quartier indien s’appelle la ville noire. Les deux méritent d’être explorées.

Il y a beaucoup de lieux touristiques et de monuments à découvrir :

  • les statues de Dupleix, de Nehru et de Gandhi,
  • le foyer du Soldat,
  • le monument aux morts de la France,
  • l’Ashram de Sri Aurobindo,
  • le musée,
  • le Jardin Botanique etc.

Il y a aussi l’Alliance Française et le consulat français.. Il y a aussi beaucoup de monuments religieux. Par exemple: l'église du Sacré Cœur de Jésus, l’église de Notre Dame des Anges, le temple Panchvati, etc. 

A tout juste 10 km est implanté la célèbre communauté Auroville ; elle fut bâtie en 1968 par la Mère qui était la compagne spirituelle du maître Sri Aurobindo selon les  principes de celui-ci.

Cette communauté se veut sans religions, état ou argent et 3000 personnes y vivent au quotidien. Il est possible de la visiter et même de méditer au sein du Matrimandir , le bâtiment circulaire symbolique de la Communauté .

Les destination de montagne Coonoor et Ooty

Ooty est une petite station de montagne affichant des plantations de thé et des bâtiments coloniaux aux influences britanniques. Autrefois, Ooty  tenait une part importante dans la East India Company.

Coonoor est perchée à 1950 mètres d’altitude dans les montagnes Nilgiri. Toute l’année les températures y sont très clémentes ce qui en fait une destination très prisée des habitants des grandes villes alentour. 

Kodaikanal

Avec ses forêts de pins, d’eucalyptus, de cyprès, ses plantations de café et son climat rafraîchissant, Kodaikanal  offre une parenthèse douce et rafraîchissante.

La montagne et ses cascades (Silver cascade, Bear Shola…) sont magnifiques, tout comme le lac de Berijam.

Kodaikanal est aussi une destination phare pour les vieilles lunes  de miel.

Comment se déplacer ?

Le meilleur moyen de transport pour découvrir Chennai et sa région est de louer une voiture avec chauffeur. L’avantage est que vous pouvez vraiment prendre votre temps et vous n’êtes pas réglés par les horaires de bus et train.

En plus, certaines destinations en milieux ruraux sont difficiles à atteindre sans véhicule personnel. 

La côte et les grands axes sont très bien desservis par les transports en commun. Nous pensons que prendre un transport en commun est une très belle expérience en soi (quand le train est à l’heure) et un très bon moyen d’engager la discussion avec les indiens et de découvrir leur vie au quotidien.

Il y a plusieurs aéroports  dont l'aéroport international de Chennai et celui de Madura. Ces deux destinations sont donc naturellement le point de départ ou d’arrivée des séjours par avion. 

Quand voyager dans la région ?

La seule entrave au plaisir de visiter la région peut être le climat. Les températures peuvent être très élevées à certaines périodes de l'année, notamment avant la mousson.

Les journées les plus agréables sont observées entre Décembre et Février.

Il faut savoir qu'il y a deux périodes de mousson dans la région.

La mousson du sud-ouest de juin à septembre, avec de forts vents du sud-ouest et la mousson du nord-est d’octobre à décembre, avec des vents dominants du nord-est. Il n’est pas rare qu’il y ait de fortes inondations pendant les moussons. 

Dans les montagnes, l’altitude pouvant aller jusqu'à 2500 mètres , les températures y sont plus fraîches.

► Et maintenant, envie de découvrir l'Inde autrement ?

Des backwaters du Kerala aux plantations de thé, partez en circuit en Inde du Sud hors des sentiers battus. Avec votre voyage en Inde du Sud, partez à la découverte de la ville de Pondichéry, ancien comptoir français, ou bien encore de Cochin, Madurai, Chennai et les somptueux temples du Tamil Nadu !

Inde du Sud

Besoin d'un conseil ?

Demandez votre devis sur-mesure
Nos partenaires
Air France
Air India
APST
Atout France
Les Entreprises du Voyage